30 juillet 2007

-1-

J'ai bien l'impression que ce sera le premier post d'une série celui-là.

J'aimerais bien aussi que vous y ajoutiez votre grain de sel, car dans une rencontre nous discutons rarement seul.

Comment abordez-vous les rencontres de votre quotidien? Je parles ici des rencontres de tout acabit.Savez-vous dès le début qu'une rencontre sera importante? Reconnaissez-vous au premier contact les gens qui deviendront importants dans votre vie? Vous trompez-vous souvent? Les gens qui ont traversé votre vie sont-ils encore là ou seulement de passage? Elles vous ont transformé de quelle façon?De quelle façon avez-vous participé à la transformation de l'autre? Le savez-vous seulement?

J'ai dans ma vie plein de petites anecdotes de rencontres particulières qui m'ont amenée à me questionner sur "la mécanique" de la rencontre.

La rencontre de choix de cours au cégep. Tous les futurs étudiants des programmes de sciences pures et appliquées / sciences de la santé sont dans une même grande salle. C'est un grand cégep, il y a donc beaucoup de monde. Je sais pas peut-être 200 personnes, ça fait 20 ans alors soyez indulgent. D'ailleurs je n'ai pas bonne mémoire sur des trucs de ce genre. Mais sur les sentis, les ambiances, les impressions je suis la pro. J'ai rencontré ce jour là un gars, pourtant on ne s'est pas parlé, mais je le savais près de moi. Je suis partie avec l'impression qu'il serait à mes côtés, qu'il deviendrait un bon ami. J'étais emballée de cette nouvelle rencontre qui pourtant aux yeux de plusieurs n'avait jamais eu lieu. Peut-être avons nous croisé le regard une fois ou deux durant cette réunion.

Une semaine ou deux plus tard, les cours commencent. Premier cour. biologie. il s'assoit près de moi. on se présente. Il me dit qu'il m'a vu la dernière fois et qu'il avait envie de me connaître. Nous avons passé tout notre collégial ensembles, dans tous les cours.certaines journées nous arrivions au cégep à 7h00 am, rendez-vous au café étudiant. discussion . oups le cours est commencé. oups le cours est terminé oups c'est l'heure du dîner. dis donc y ferait pas nuit là?! J'ai pas besoin de vous dire que nos discussions  étaient passionnantes! Sorties au cinéma, au resto, en plein air. Nous passions beaucoup de temps ensembles. Pas d'ambiguité. L'amitié. Puis un jour on ne s'est plus vu.Déménagement chacun de notre côté. on s'est perdu. Mais aujourd'hui, 20 ans plus tard je peux dire que cette personne a été importante et m'a transformé. Par le biais de nos discussions de nos rencontres j'ai grandi, ma vision de la vie s'est enrichie.

Posté par Ani0shka à 11:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur -1-

  • Il était une fois...

    Bonjour Anioshka,
    alors puisque vous lancez le débat..je me dis que je peux participer..
    "La mécanique de la rencontre"..pas facile mais je vais essayer..en me référant à celles qui ont été les plus importantes à ce jour..
    Plutôt une sensation,un sentiment de "reconnaissance" de l'Autre comme quelque qui marque,qui trouble,dès le premier contact..(et qui de plus n'a pas été forcément "agréable" à ressentir la première fois pour l'une d'entre elles..)cependant quelque chose de très surprenant..troublant..qui remue l'intérieur..ces Rencontres du 3e type si je puis dire (mais la femme y est aussi présente ! )ont été de vrais moteurs dans ma vie..m'ont fait vibrer incroyablement,m'ont ouvert de nouvelles fenêtres,dans mon esprit,dans mon coeur..je me suis découverte,j'ai découvert l'Amour,celui qui transcende,celui qui remue l'âme,celui qui rappelle qu'on est bien vivant....celui qui ne ressemble à aucun autre,chaque fois..ces 3 fois..ces rencontres qui font vraiment avancer,progresser,pleurer aussi parfois parce que le ressenti nous ouvre à nous-mêmes et fait émerger des émotions intenses,profondes,inattendues ..et embrasser cette rencontre c'est comme se mettre à nu,c'est se dévoiler,c'est montrer sa fragilité,son coeur..
    Aujourd'hui,il y a cette Rencontre du 3e type,la première sur ce mode,.. grâce à un "doc" et son blog..qui ne le sait pas..enfin qui ne sait pas que c'est "grâce" à lui..via cette technologie..une rencontre absolument incroyable,qui a commencé virtuellement donc,une rencontre qui me transforme,qui tranporte..
    voilà ma rencontre, que j'embrasse de tout mon coeur..

    Merci l'Univers..
    Merci à Philippe..

    Un très doux et tendre baiser pour elle..

    Belle journée de juillet à vous,
    et merci pour cet espace d'écriture..
    Charlotte

    Posté par charlotte, 31 juillet 2007 à 06:34 | | Répondre
  • Charlotte...Bien sûr que vous êtes invitée à participer à cette rencontre!
    La sensation de reconnaissance voilà!C'est exactement ce qui se passe lors de ces (mes) rencontres. Et le paralèlle avec les rencontres du net, pas celles des agences mais les autres. C'est vers ce questionnement que j'allais. Vous me devancez, c'est bien ainsi.

    Au plaisir de se (re)ncontrer encore

    anioshka

    Posté par anioshka, 31 juillet 2007 à 09:39 | | Répondre
  • histoire de trains

    J'ai passé ma jeunesse dans les trains; entre Paris et Marseille, entre "papa" et "maman". Il fallait alors plus de 5h pour traverser le pays. Les gens se retrouvaient entre les compartiements pour fumer. C'est à cette occasion que je l'ai rencontrée. Elle m'a interpellée pour demander du feu, nous avons discuté quelques minutes et son regard s'est posé sur mon poignet. Alors elle m'a parlé de sa fille, de sa fille perdue, de sa fille fragile qui n'avait plus eut le courage, plus l'envie... Nous avons échangé nos maux, partagé nos mots, nous nous sommes aimées je crois, l'espace de quelques heures, comme une mère et une fille. Lorsque nous sommes arrivées, aucune de nous n'a demandé les coordonnées de l'autre, nos secrets découverts resteraient bien gardés.
    En arrivant chez moi j'ai jeter le cutter et me suis pardonnée d'exister...

    Posté par sarelo, 29 août 2007 à 04:45 | | Répondre
  • @ Sarelo: Vous avez su,probablement toutes les deux vous réconcilier avec la vie à partir de ce moment, votre rencontre vous a peut-être permis de retrouver un sens. De si courts et inattendus moments peuvent aider à guérir de si grandes blessures parfois. C'est une rencontre magnifique!

    Avez-vous eu l'occasion de vous dire combien vous avez été enrichi et transformées par cette rencontre? Sinon As-tu déja été tenté de retrouver cette personne?

    au plaisir Sarelo de te recroiser ici et sur des blogs amis.

    Posté par Ani0shka, 29 août 2007 à 07:51 | | Répondre
  • Bizaremment non, je n'ai jamais été tenté de la retrouvée. Comme toujours, je me suis dit que la vie nous ferait à nouveau entré en contact, s'il le fallait...Il m'a toujours semblé que tout avait un sens. Les rencontres, les séparations, les échecs et les "coups d'bol", les r.....alors qu'on désespère d'avoir un bébé, bref tout çà quoi!
    Je ne sais pas si notre rencontre l'a transformée et je crois ne m'être jamais posé la question en fait... jusqu'à aujourd'hui
    C'est génial comme petite rubrique "mécanique des rencontres" (parmi tout ce qu'il y a de génial, d'émouvant, d'interressant et de drôle dans ce blog). C'est tellement fascinant ces "petites choses" qui nous construisent, nous déconstruisent, nous arment, nous poussent vers l'avant...merci à de m'avoir permis de découvrir cet espace, merci à toi de l'avoir créé.
    A bientôt, ici ou ailleurs

    Posté par sarelo, 29 août 2007 à 09:05 | | Répondre
  • " pour Sarelo"

    Hier soir bien tard,je ne trouvais pas le sommeil..puis du bleu et un vague à l'âme..et juste l' impossibilité de le chasser..oui, tout a un sens..,puis alors m'est revenu votre joli post que j'avais lu, Sarelo..différentes choses tournaient dans mon esprit..(..),la mère Méditerranée..Marseille..ce grand-père paternel qui l'aimait tant et qui y repose..le vague à l'âme a été chassé par des vagues salées..le lâcher prise brasse..mais il permet de remonter doucement à la surface..pour reprendre un peu d'oxygène et se laisser enfin emporter par Morphée..
    Une bonne fin de semaine à vous,
    Charlotte.

    Posté par Charlotte, 30 août 2007 à 04:40 | | Répondre
  • des chemins qui se croisent et des histoires qui se ressemblent

    Sarelo,
    j'ai été très touchée par la lecture sur votre blessure au poignet. Moi aussi un jour j'ai saisi un cutter afin de couper le lien avec cette mère qui me rendait dingue.
    Cette cicatrice discrète est toujours là comme "témoin" de ce passé de souffrance.D'ailleurs, à explorer notre corps, les quelques cicatrices laissées sont là comme signatures des événénements marquants de notre vie.
    Aujourd'hui, je fais aussi des allers retour entre Paris et Marseille dans le projet de quitter cette première capitale de France où je n'ai plus d'attache.Le soleil de Marseille va dorer mon corps, réchauffer mon âme.
    Je vous envoie tout mon soutien dans votre désir d'enfantement.
    Au plaisir de vous lire

    Posté par nuagenlair, 30 août 2007 à 04:42 | | Répondre
  • les cicatrices...

    Celles qui se voient..."signatures des événénements marquants de notre vie" et celles qui peuvent s'entendrent mais ne laissent de traces que dans les tréfonds de notre inconscient, parfois conscient...Je crois que je préfère les premières. Elles rappellent ce que nous ne sommes plus,ce qui s'est passé,ceux qu'on a croisés.
    Quel beau projet Nuagenlair que d'avoir le courage de s'extraire du bouillonement parisien pour accoster sur nos côtes.
    Cela me rappelle bien des choses: le premier regard du haut des escaliers de la gare, l'odeur du soleil sur le goudron, le vent qui dérange, qui décoiffe, qui libère,la main de ma mère et son air de "je suis triste mais je le montre pas"("ça te plait?Tu vas voir on va être bien ici"), le bruit des gens, les troquets arabes,la lumière. Ah cette lumière, c'était presque trop.
    Alors oui, c'est loin de l'Autre ville, la grande, la magique, la nostalgique, la douloureuse, mais c'est si important parfois de se "déraciner"...pour recommencer. Et couper le lien...
    Merci encore à Anioshka pour ce petit salon de paroles, ses coups de gueule et ses recettes.Une pensée pour vous N, le soleil fait effectivement du bien à l'âme et les gens du sud sont de bien meilleurs réchauffeurs Au plaisir de vous lire également.
    Sincèrement,
    Sarelo

    Posté par sarelo, 31 août 2007 à 06:32 | | Répondre
Nouveau commentaire